Randonnée

Séjour randonnée dans le Haut-Quercy

Publié le
Du vendredi 21 au mardi  25  juin  2019
Animateur: Michel BEYNET
 
Vendredi 21 juin: Gouffre de Padirac
Nous sommes 25 volontaires pour le Quercy. Le temps est incertain, orages et chaleur annoncés. Nous arrivons à Padirac : Jean Luc où est ton pique-nique ? Nous découvrons ce gouffre mondialement connu: une cavité naturelle de 35m de diamètre et 103m de profondeur: c’est grandiose. Nous descendons et remontons les marches à pied (c’est évident pour des randonneurs) et découvrons en barque cette grotte fantastique. Puis nous visitons Carennac : un des plus beaux villages de France. Beaucoup de charme avec ses maisons des XVe et XVIe siècle, ses bâtiments bien restaurés, son château des doyens.
Nous arrivons au château des Termes à Saint-Denis-les-Martel. Un magnifique lieu de vie en pleine campagne. La piscine est particulièrement appréciée, ainsi que le boulodrome, sans oublier le trampoline (que de fous rires sur ce trampoline !) Ce 21 juin est jour de fête de la musique. Nous filons sur Martel (en laissant 2 pauvres malheureuses sur le parking par manque de place dans les voitures). Des airs de musique sous la halle du village où Christian subit l’affront de sa vie ! Nous ne nous attardons pas : demain une longue journée nous attend!
Francette POHL
 
Samedi 22 juin: Rocamadour

Pour les premiers pas de ce séjour dans le Haut Quercy, les 25 randonneurs  se sont retrouvés sur le parking du Château de Rocamadour. Du belvédère, nous avons pris la traditionnelle photo de groupe et du haut de la falaise nous avons eu la double vision de la beauté du site de Rocamadour et de ce qui nous attend tout en bas dans la vallée de l’Alzou. La rando fut très agréable, marchant le plus souvent à couvert au milieu de la verdure des bords de l’Alzou. Nous avons vu beaucoup de vestiges de moulin qui fleurissaient dans la vallée et qui ont été abandonnés au début du XXème siècle. Après 20 km de marche, il fallait bien s’attaquer aux 216 marches (hautes les marches !) pour atteindre le sanctuaire et ses chapelles, la plus célèbre étant celle dédiée à la Vierge Noire. Les plus curieux auront découvert la chapelle de l’Ovalie, lieu de recueillement du monde du rugby. Enfin, les jambes un peu lourdes, il restait à gravir les 14 stations du Chemin de Croix pour revenir au parking. N’ayant pas assez souffert, 2 pénitentes sont redescendues au sanctuaire, histoire de remonter quelques marches et refaire le Chemin de Croix. Quels péchés avaient-elles commis ? Dieu seul le sait. Belle journée dans des conditions météo idéales … mais les pensées sont déjà vers les prochaines journées avec la canicule annoncée.
Jacques GROSSE

Dimanche 23 juin: Collonges-la-Rouge
Sur le pied de guerre dès 8 h, nous voilà partis en convoi vers un parking “malin et gratuit ” sous Collonges-la-Rouge; suivi d’un cheminement à pied d’environ 21 km et 650 m de dénivelé à travers une campagne superbe avec de beaux manoirs quercynois remarquablement entretenus et fleuris, de belles maisons avec leurs tours carrées et leurs pigeonniers, de belles fermes bien rangées sans “tôles ondulées” et sans désordre de matériel comme souvent! Des vergers de noyers, beaucoup d’arbres fruitiers de toutes variétés  et même des bananiers! Quelques belles chapelles nous offrent même, pour 2€, un son et lumière . Nous grimpons ensuite vers Turenne et son imposant château sous lequel nous pique-niquons; dire que le vicomte de Turenne s’est ruiné au jeu alors qu’il régnait sur 100 000 habitants face au Roi de France! Puis nous filons vers Collonges-la-Rouge; une merveille, un décor de cinéma, plein les yeux de ces pierres rouges comme nos “ruffes” du Salagou; difficile de résumer la beauté de ce village inventeur du label ” Plus Beau Village de France ” qui a vu naitre notre Bibi national , Maurice Biraud . Tout ” esbaudis ” nous nous remettons autour d’une boisson sous une treille plutôt que de ” chiner ” dans la brocante dominicale .

Retour au château des Termes pour un bain bien mérité à la piscine remplie de ” seniors ” , suivi d’un apéritif “major” ….devant ma chambre !…Une superbe journée
Christian ROUX

Lundi 24 juin: Autoire
Maintenant bien rodés, nous partons à 8h pour rejoindre Autoiresitué à une trentaine de kilomètres de notre château, pour une randonnée d’environ 20km et 600 de dénivelé (en fonction des gps!) Une promenade paisible vers le premier objectif de la journée: le château de Castelnau-Bretenoux2 . Sur place nous avons une longue pause pour visiter l’église, pour prendre un petit en-cas et affronter la suite du programme. En effet le deuxième objectif est la visite de Loubressac3 perché sur un piton rocheux (328m) une autre longue pause pour reposer les organismes et les rafraichir(?) avec des glaces! avant d’attaquer le troisième objectif : le château des Anglais, appelé également château fort de la Roque d’Autoire. Remanié pendant plus de 300 ans, ce château accroché à la falaise ne subsiste qu’à l’état de vestige, cette prouesse médiévale est un incontournable d’Autoire et mérite une petite visite. Enfin un dernier effort à fournir pour atteindre le quatrième et avant-dernier objectif: la plus belle et plus haute cascade du département. Belle et impressionnante, cette majestueuse chute d’eau de plus de 30 m est protégée au titre des sites classés. Photos prises et bains de pieds effectués, le dernier objectif; rejoindre rapidement Autoire et trouver un débit de boissons. Ce qui fut fait, mais hélas, les deux bars-restaurants étaient fermés le lundi! Cependant une commerçante qui ouvrait sa boutique de souvenirs vendait aussi des boissons fraiches…C’est ainsi que 25 randonneurs se sont “posés” autour de la fontaine du village soit avec une boisson soit avec une glace, avant de rejoindre le parking.

De retour au Château, le traditionnel barbotage dans la piscine sera suivi par une démonstration de découpe de canard, d’un apéritif offert par la propriétaire du gîte et pour finir avec un excellent dîner “terroir”. Après le dîner, comme tous les soirs, autour du trampoline résonnaient les rires et les couinements!

1: Autoire est un charmant village situé dans un cirque naturel, où rien ne dénote, ni les habitations ni la nature. Il  occupe un site exceptionnel et respire la sérénité.Toits pentus aux tuiles sombres, façades blondes à colombages ou à encorbellements, tourelles et pigeonniers, manoirs, châteaux et gentilhommières. Autrefois lieu de villégiature apprécié des notables de Saint-Céré, le village fut surnommé le “Petit Versailles”.
2: Le château, situé sur le territoire de la commune de Prudhomat, dans le département du Lot, est la forteresse médiévale la plus imposante du Quercy.Conçu pour résister aux assauts des guerres médiévales, il s’adapte aux progrès de l’artillerie aux XVe et XVIe siècle. Dévasté par un incendie en 1851, Castelnau renaît grâce à Jean Mouliérat, ténor de l’Opéra Comique. Entre 1896 et 1932, il restaure et installe une importante collection de meubles et d’objets d’art pour rendre au château l’âme des époques traversées.
3: 
Loubressac est installé à la pointe du causse, surplombant trois vallées, la Dordogne, la Cère et la Bave, le panorama exceptionnel permet d’admirer les châteaux de Castelnau, de Montal et les Tours de Saint-Laurent. Le village charme le visiteur avec ses belles maisons médiévales aux pierres ocre et tuiles brunes, ses ruelles aux balcons, escaliers et courettes agréablement fleuris, son église et son château. .

René POHL

Mardi 25 juin: Saint-Sozy
Pour clôturer ce beau séjour entre Lot et Corrèze, une petite randonnée pour économiser les organismes déjà éprouvés par une forte chaleur estivale ainsi que l’énergie des chauffeurs(ses) avant de prendre la route du retour. Nous partons de Saint-Sozy au bord de la Dordogne et les premiers kilomètres sont tranquilles, mais nous entrons vite dans une forêt où le chemin devient très abrupt pour une montée de près de 180 mètres de dénivelé.  Nous prenons malgré tout le temps entre deux respirations de profiter de ce bois dense et de la beauté des arbres couverts d’une épaisse couche de mousses et de lichens. Ce sera la seule véritable difficulté de cette balade d’un peu plus de 6 kilomètres… Une fois en haut nous sommes vite récompensés par une vue panoramique sur la Dordogne de toute beauté depuis la table d’orientation du Roc de Coulon qui domine la falaise que nous venons de gravir. Puis une descente tranquille jusqu’au village de Blanzaguet, pour ensuite aborder un petit chemin à flanc de falaise le long de la Dordogne où nous découvrons des cavernes naturelles creusées dans la falaise qui furent longtemps habitées par les hommes depuis parait-il la préhistoire. De retour aux voitures, nous avons pique-niqué dans un camping de Saint-Sozy au bord de la Dordogne avec la gentille autorisation de Sophie, la propriétaire du Château des Termes où nous avons séjourné tout ce séjour. Pique-Nique dégusté, c’est le retour vers Saint-Georges-d’Orques après embrassade générale et remerciements à Michel et Marie pour ce très agréable séjour de randonnées.

Jean-Marie BONNET

 
Diaporama: Jacques GROSSE et JJK –  Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS. – 
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. –
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc).
Christian ROUX
Le groupe avec Jacques GROSSE – Christian ROUX
Randonnée

Dimanche 16 juin 2019: Le Caylar – La Couvertoirade

Publié le
Animateur: Christian ROUX
 
16 randonneurs avaient décidé de clôturer en beauté la saison des randonnées dominicales ; 17 km et 450 mètres de dénivelé à travers le Larzac méridional très fleuri entre Le Caylar et La Couvertoirade. Il a d’abord fallu s’extirper du Caylar où c’était jour de Brocante et où certains voulaient ” chiner ” ….Nous avons rejoint Le Clos et discuté du projet de grand parc photovoltaïque qui divise la population, longé plusieurs belles lavognes et dolines, croisé un gros troupeau de mouton marqué aux couleurs du Roquefort Papillon et certaines dames ont admiré le beau berger qui les accompagnait …Nous avons ensuite pique-niqué à l’entrée de La Couvertoirade où un beau lézard vert ocellé est venu troubler notre quiétude. Merci mesdames pour toutes les gâteries sucrées salées pour fêter la fête des pères ; nous avons apprécié …Nous avons ensuite visité La Couvertoirade dont on ne se lasse jamais, chanté dans l’église puis rejoint le chemin du retour. C’est dans ce beau chemin bordé de buis qu’une de nos collègues est tombée, nous créant une grande frayeur … Ha que c’est bon d’avoir 2 médecins dans le groupe. Elle a été soignée et a pu rejoindre Le Caylar.
Au Caylar, la toujours Jeune Mireille fêtait son anniversaire … Une belle façon de finir la saison dans la bonne humeur !

Christian ROUX

Diaporama  : Corinne PEREZ & Mireille QUINTANE – Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS. – 
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. –
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)
Anniversaire de Mireille
 
Randonnée

Dimanche 2 juin 2019 – SAINT FELIX DE L’HERAS  ” La Haute Vallée de La Lergue”

Publié le

Animateur: Pierre GODFROY

Malgré une brume de mer matinale, nous sommes partis vaillants à 21 pour Saint-Félix de l’Héras, au bord du causse du Larzac. Le soleil nous attendait là-haut. René et Jean-Luc sont restés au village pour organiser le casse-croûte de fin de rando. Les 19 autres sont allés à la découverte de la Haute Vallée de la Lergue. Une jolie boucle qui nous a fait passer au village des Rives, avec le Caylar à l’horizon, le sentier du retour nous a permis de cheminer dans les fleurs au bord de la rivière. Merci Pierre pour cette jolie rando.
Ensuite, nous avons attaqué tout aussi vaillamment l’apéro et le repas de midi. Avec René à l’organisation, le chef étoilé Jean-Luc aux saucisses, et l’apport de belles victuailles de la plupart des participants, nous avons passé un très bon moment sur une jolie placette entre la mairie et l’église du village. Le retour sur Saint-Georges nous a fait une surprise : l’autoroute bloquée avant le tunnel ! Bison futé s’était bien gardé de nous le dire. Ce fut l’occasion pour certains de prendre une petite route de type cévenole, c’est à dire belle mais pas très large, et de découvrir le cirque de Labeil. Pas de clowns, mais un joli hameau niché sous la falaise qui a le privilège d’avoir un restaurant avec une belle terrasse, et qui est le point de départ de la visite de la grotte du même nom (à découvrir si vous ne connaissez pas). Merci à la Marche à Suivre pour cette belle et bonne journée.

Jean-Paul LANDRIEUX

Diaporama  : JeanPaul LANDRIEUX & RPL – Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS. – 
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. –
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc).

RPL

Diaporama  : Jacques GROSSE-  Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS. – 
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. –
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

Pierre de la chapelle de St-Félix de l’Héras

Randonnée

Séjour randonnée à VERNET-LES-BAINS 

Publié le

Du lundi 20 au vendredi 24 mai 2019 –
Animateur: René POHL

À la lecture des avis “Tripadvisor”, des articles et surtout des reportages photos proposés, un séjour qui n’aura pas laissé indifférents les participants. Je les diffuse tous car ils reflètent un ressenti  et un angle de vue différents à un moment  particulier. Merci à tous les contributeurs.
RPL

Débuter un séjour à Eus, un des plus beaux villages et le plus ensoleillé de France, ça donne le ton pour les jours suivants. Notre repère durant 3 jours de rando était le Canigou , encore enneigé, et il fallait bien souvent le mériter pour le voir. Le J 4, nous l’avons complètement oublié, dans les gorges de la Carança, en sautant d’une passerelle à l’autre ….en regardant plutôt … sous nos pieds !!!
Merci pour ce séjour et félicitations aux 3 ” bleues “.
Danielle SEGUIN

Un grand merci à toi, René, pour nous avoir fait découvrir encore une autre partie de cette belle France avec ses sites pittoresques et ses vues magnifiques que l’on ne peut voir qu’à ” pied “! De plus, contrairement aux prévisions maussades du départ, un beau temps ensoleillé nous a bien soutenus moralement pour une meilleure escalade …et descente aussi ! Remercions également Danièle, précieuse collaboratrice et organisatrice financière : duo indispensable pour un séjour réussi. Même si certains moments ont été difficiles, ils sont vite oubliés le soir, autour de notre immanquable apéro dans la joie et la convivialité assurée !
Bien amicalement,
Hélène KULIK

 
Merci René pour cette magnifique randonnée autour de Vernet les Bains. Tout était parfait, météo clémente et ensoleillée pour les 4 jours de marche, hébergement très agréable, le personnel à l’écoute de nos besoins, animations variées et bien sûr, excellente ambiance au sein de notre groupe, surtout autour du débriefing !
Tu nous as fait découvrir des sites époustouflants et grandioses, nous poussant à nous dépasser dans les difficultés (que la tour de Goa était haute !) et à  surmonter nos appréhensions notamment dans les gorges de Carança.
Merci à Danielle, Francette et tous ceux qui t’ont aidé dans l’organisation de ce séjour.
Jocelyne REYNES
 
Pic de la Pêna: Les 17
 

Je viens de participer à mon premier séjour avec La MàS dans une région qui me tient à cœur. Premier séjour et, je l’espère bien, pas le dernier tellement j’ai apprécié l’ambiance, l’organisation, les randos, la convivialité, le groupe.
Lundi 21 mai: Nous avons été accueillis par le Canigou, LA montagne des Catalans, enneigé mais ensoleillé. Nous avons commencé par rendre visite au village fantôme de Cômes avec son église Saint-Vincent restaurée et ses quelques brebis. Ensuite visite d’Eus (prononcer Éous) classé plus beau village de France, le plus ensoleillé aussi !Sur la route vers Vernet-les-Bains, nous avons repéré quelques marchands de cerises (pour le retour), nous avons pris nos quartiers dans le sympathique centre VTF où nous avons été très bien accueillis.
Mardi 22 mai: Ce fut une équipe à géométrie variable qui s’est mise en route dès 7h 30 pour LA journée (P4-T4, 4 godasses). 24 randonneurs au départ en direction de l’Abbaye de Saint-Martin-du Canigou, un monastère fondé au Xe siècle, reconstruit au début du XXe. Nous avons fait la pause–repas près de l’Oratoire où le 25e est venu nous rejoindre. A 24, nous nous sommes dirigés vers le Col de Jou mais il n’en restait plus que 17 pour partir à l’assaut de la Tour de Goa (1268 m d’altitude) et du Pic de la Pena. La tour de Goa est une tour de guet et à signaux. Le Roussillon possède un réseau de tours créé par les Rois de Majorque dès 1285. Ces tours communiquaient entre elles par un seul moyen : le feu, allumé dans une cage de fer placée au sommet de la tour : fumée le jour, éclat du feu la nuit. De là-haut, la vue est imprenable sur les vallées du Cady et de la Rotja et le massif du Canigou ainsi que sur Vernet. (13 km, gain d’altitude 1150 m)
Mercredi 23 mai: Petite randonnée de remise en forme à la découverte de la vallée du Cady, affluent de la Têt. Petite halte à la chapelle romane de Saint-Clément de la Serra et au dolmen de Cobartorat (sépulture collective de l’époque néolithique). Puis traversée de Corneilla-de-Conflent, avec son église romane. Retour sur Vernet par une montée… vers le col Sant Eusebi (montée de la fréquence cardiaque aussi !) (9,5 km, gain d’altitude 395m).Quartier libre l’après-midi. Certains, dont moi, ont choisi d’aller se relaxer dans l’eau chaude (37 degrés) et soufrée de Saint-Thomas les Bains. Depuis la route des cols, nous avons eu la chance d’apercevoir le Petit Train Jaune lors de son passage sur le pont Séjourné, pont ferroviaire à 2 étages construit début du XXe, long de plus de 200m.Jeudi 24 mai : Départ vers les Gorges de la Carança, un itinéraire annoncé comme étant «dangereux et aux risques et périls des randonneurs». Nous nous sommes familiarisés avec les ponts de singe, passerelles suspendues, échelles, passages en corniche creusés dans la roche. Tout le monde est passé et a admiré la beauté des paysages. (environ 14 km, gain d’altitude 452m) Du point de vue de la flore, nous avons rencontré des cistes à feuilles de laurier avec leurs gros bourgeons rouges, des genêts odorants en fleurs, des violettes, des primevères, des lavandes papillon, des chênes verts (les yeuses) des mimosas, des châtaigniers….
Vendredi 25 mai matin : Visite de Villefranche-de-Conflent, une cité médiévale fortifiée par Vauban, ancienne cité marchande, capitale du Conflent. Visite du Fort Libéria, sentinelle perchée, construite par Vauban à partir de 1680 et renforcé sous Napoléon III. En raison de la pluie (annoncée pour chaque jour mais qui ne s’est montrée que dans la nuit de jeudi à vendredi), c’est par l’escalier souterrain que nous avons rejoint le Fort (aller et retour), escalier aux marches de marbre rose de plus de 700 marches appelé le « sentier des mille marches », voûte de pierres taillées. (7km, gain d’altitude 216m). Le séjour a été clôturé par un très bon repas à l’Echauguette.
Merci à René pour l’organisation et la constante vigilance, à Danièle pour sa veille discrète, sans oublier Alain B qui a dignement fêté son anniversaire avec nous.

Mireille QUINTANE

FPL

Impression générale : un séjour réussi, hébergement confortable avec des espaces communs et extérieurs agréables, une météo ensoleillée (sauf le dernier jour) permettant d’admirer le paysage et de ne pas subir la pluie, randonnées à plusieurs niveaux de difficulté donc variées pour chacun, paysages magnifiques, ambiance du groupe très sympathique, soirées amicales, organisateur au top.
Premier jour : Le village d’Eus et la randonnée qui nous amènent au hameau de Comes permet à chacun d’admirer à la fois un village typique sélectionné parmi les plus beaux villages de France et un aperçu à 360 °C sur les Pyrénées majestueuses et accueillantes. En fin de journée installation dans nos appartements ou chambres avec découverte des espaces où nous allons chaque jour nous retrouver après nos efforts.
Deuxième jour : nous étions prévenus, cette journée n’était pas facile mais avec vaillance, chacun à son rythme, nous avons gravi le dénivelé avec toujours des vues superbes sur les vallées et les sommets. Première étape l’abbaye Saint-Martin du Canigou avec une pause repas bien méritée et deuxième partie de la journée où deux groupes se forment et 17 valeureux marcheurs vont aller jusqu’au bout et ne pas regretter car la vue était à la hauteur des efforts accomplis ! La Tour de Goa puis le Pic de la Pena : grandiose. La descente pentue nécessite toute notre attention. Même pas de pluie comme annoncée : tout est parfait. Les résultats des GPS varient mais le dénivelé est voisin de 1200/ 1300 et le kilométrage de 19.
Troisième jour : Après l’effort de la veille la journée s’annonce plus calme. Le matin marche sans difficulté avec vue sur la vallée du Cady, traversée du village Corneilla-de-Conflent, repas au VTF. Pas habitués à avoir une demi-journée de libre il y a des hésitations sur le programme possible. Finalement un grand groupe va se relaxer aux bains d’eau chaude Saint-Thomas en plein air. Pas désagréable n’est-ce pas ?
Quatrième jour : Randonnée à recommander fortement à tous ceux qui ne connaissent pas : les gorges de la Carança ! Pas besoin de vous décrire il faut regarder les photos ! La difficulté ne vient pas du dénivelé mais des ponts à traverser suspendus dans le vide, des aménagements pour pouvoir se déplacer dans les gorges. Ceux qui ont un peu le vertige se surprennent à dépasser ces difficultés sans hésitation bravo à eux. Là aussi temps magnifique, des arrêts pour prendre des photos pour fixer cet endroit magique. Casse-croûte au bord de l’eau…Les vrais vacances…Soirée “anniversaire” et oui on partage tout même les années qui passent !
Dernier jour : pluie… pluie…pas grave on va faire de l’exercice en intérieur. Plus de 734 marches à monter puis à descendre pour visiter le fort Iberia à Villefranche-de-Conflent. Tout travaille, les mollets, le souffle, les genoux ! Visite guidée du fort sous la pluie. Ils étaient courageux ces bâtisseurs et ces soldats !Derniers moments de convivialité au restaurant avec toujours le plaisir de prolonger la marche à pied par des moments plus cools entre nous.
Sympa non ce séjour ?

Thérèse COMBES

Vers le col Sant EUSEBI
NO comment
Fin de séjour
Randonnée

Dimanche 12 mai  2019 – LA BLAQUIÈRE ” La farandole de rochers”

Publié le

Animateur: René POHL

En ce dimanche 12 mai 2019 la Marche à Suivre a déambulé à la Blaquière (proche de Millau) dans un dédale de verdure et de pierres au milieu du Causse du Larzac qui ressemble parfois à un océan tourmenté, cette sensation renforcée par un vent tempétueux. Un bref instant le groupe de marcheur a trouvé refuge sur un esquif rocheux pour scruter l’horizon.
Une de mes photos m’a particulièrement évoqué un célèbre tableau de  Géricault. Cependant loin d’être un naufrage notre journée a été embellie par une flore superbe et c’est terminée dans le village par l’évocation de la résistance paysanne des années 70 contre l’extension du camp militaire.
Merci René pour cette belle journée.

JJK

Diaporama 1 : JJK- Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS. – 
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. –
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc).

Le radeau de La Marche à Suivre

Notre destination du jour est la Blaquière sur le plateau du Larzac.
Si par hasard
tu croises le vent, le vent fripon
Prends garde à ton jupon
Si par hasard,
tu croises le vent, le vent maraud
Prends garde à ton chapeau”
Celui-ci ne nous a pas quittés de la journée. Il nous a suivis, poursuivis, retroussés, rebroussés mais nous avons tenu bon et avons parcouru ce Larzac méconnu qui nous a transporté au milieu de nulle part. Nous avons découvert des rochers ruiniformes qui donnent des airs de Cappadoce, des paysages austères étendus à l’infini, des prairies parsemées de fleurs, bosquets, et de buis dont de magnifiques bouissières : véritables tunnels de verdure typiques de la région.
Vous aviez envie de grand air, de vous ressourcer en pleine nature, d’oublier la civilisation – le bruit – la foule, d’espaces à perte de vue, de nature préservée ?
Vous l’avez eu!

Francette POHL

Diaporama 2 : Jacques GROSSE – Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS. – 
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. –
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc).

Diaporama 3: Mireille QUINTANE , Corinne Perez. Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS. – 
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. –
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc).

12 juin 1974 : La mare du Canard Enchainé!