Randonnée

Dimanche 17 novembre 2019 : Gallician

Publié le

Animateur : Christian ROUX

25 randonneurs bien couverts ont bravé le froid du matin pour se rendre en petite Camargue où un beau soleil nous a accompagné toute la journée. Après avoir quitté le port fluvial de Gallician nous longeons le canal du Rhône à Sète sur notre droite et l’étang du Charnier sur notre gauche. Cet étang héberge la plus grande roselière de Camargue, les roseaux sont prêts à être moissonnés. Nous y apercevons flamants roses, cygnes et autres oiseaux ; sans oublier des chasseurs en barque qui rentrent de la chasse aux canards. Le chemin (avec de la gadoue) longe les pâturages à taureaux du Cailar avec peu de bovins, car les prés sont inondés . Nous traversons ensuite le vignoble des Costières de Nîmes… sans pouvoir déguster car tous les caveaux sont fermés ! Dommage. Nous pique-niquons au bord du Canal du Bas Rhône Languedoc. Merci mesdames pour tous les gâteaux délicieux … Je me demande si certains ne viennent pas que pour cela ? Au retour à Gallician, une petite collation sur le port a été bien appréciée, il fallait bien se remettre d’une randonnée de 15 km avec 110 mètres de dénivelé ; eh oui …La Camargue c’est plat.

Christian ROUX

Photos: Christian ROUX – Mireille QUINTANE

Gallician par JJK (Jean-Jacques KELNER)

Voici une série de photos insolites … C’est devenu une obligation à chaque sortie du dimanche …
Choisissez la plus insolite et votez en commentaires :
– Un groupe attentif aux explications de notre organisateur du jour ? (image 001 ou image 007)
– La photo du point culminant du jour ? (image 002) Mon altimètre en a perdu ses repères !
– Un objet perdu … Pourtant, très utile pour le randonneur ? (image 004 ou image 006)
– L’animal sauvage que personne du groupe n’a remarqué (image 005) ? Sauf le photographe bien sûr, étonné de le voir à cette époque de l’année. Qui a dit que les traitements dans les vignes ne permettaient pas de garder un peu de biodiversité ?
– La plante du jour (image 003) ? Vous n’y voyez rien d’insolite ? … Déjà, son nom vernaculaire l’est un peu : ” le concombre d’âne” ou “concombre explosif” … Regardez cette vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=qVDMOzn8N-U) vous changerez d’avis sur cette plante et son fruit au mode de dissémination des graines par autochorie (Moi aussi, je peux mettre des termes alambiqués dans mes textes ! Allez chercher la définition sur wikipedia).
– Sinon peut-être préférerez-vous la dernière (image 008) par ces temps d’anniversaire des 1res manifs des gilets jaunes ? Je vous fais grâce de la photo d’un tag le long du canal du Rhône à Sète qui avait un caractère diffamatoire pas du tout à l’avantage de la 1ère Dame de France et pas diffusable sur notre site. 
Aller, Bon vote !
Et merci à Christian pour la journée d’une godasse à l’autre, … Heu non, … D’un canal à l’autre 8

Randonnée

Dimanche 10 novembre 2019: Minerve

Publié le

Animatrice: Patricia SELVA

Ce dimanche, nous sommes 15 valeureux marcheurs à accompagner Patricia. Au départ de la Caunette nous avons attaqué la colline pour longer les gorges du Ruisseau de Coupiat. Face aux falaises qui dominent La Cesse, le déjeuner est pris au soleil, mais avec un petit vent frisquet, avant de visiter le charmant village de Minerve toujours protégé par ses remparts (sans oublier la découverte du pont naturel). Dans l’après-midi, nous avons rejoint La Caunette où  nous avons visité des maisons troglodytes. Pour conclure cette belle journée, Patricia nous a offert un pot pour fêter son arrivée dans le monde des retraités (encore un travailleur de moins dans l’association!).
Un grand merci à Patricia pour cette belle randonnée que nous avons terminée sous un ciel bleu et ensoleillé.

Francette POHL

Diaporama  : Jacques GROSSE Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

Randonnée

Week-end du 26 & 27 octobre 2019: Le Ventoux – Suite

Publié le

Animateur:  Michel BEYNET

Pour les lecteurs qui visionnent les photos de nos périples:
Une de mes photos va peut-être vous intriguer (ceux qui n’étaient pas à la rando !) … cela fait partie des photos insolites chères à notre animateur. Alors, bien que certaines de mes photos sont prises avec un angle de prise de vue hors du groupe et quelquefois hors sentier, celle-ci est prise à la périphérie du village de Lafare, sur la petite route en direction des dentelles de Montmirail. Ce qui est insolite ? C’est le tracteur ” Porsche-Diesel Junior “
Il y a des videos youtube qui donnent un petit historique de ce tracteur, un équivalent agricole de la coccinelle, produit en différentes versions jusqu’au début des années 60.
https://www.youtube.com/watch?v=qavuBW5QyGI

https://www.youtube.com/watch?v=LI83dc8toiA

Merci à Michel pour ce WE magnifique, avec le soleil et les couleurs d’automne. La formule de 2 jours pour découvrir les sites un peu lointains est à refaire !

JJK (Jean-Jacques KELNER)

Diaporama  : JJK (Jean-Jacques KELNER) – Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

 

Diaporama  : Irene BONNENFANTCliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

Randonnée

Week-end du 26 & 27 octobre 2019: Le Ventoux

Publié le

Animateur: Michel BEYNET

Après une journée remarquable autour des dentelles Sarrasines et de Montmirail et une nuit réparatrice au Gîte du Ventoux à Malaucène , les 12 randonneurs sont d’attaque pour affronter le Géant de Provence ! Hier, on ne l’a pas quitté des yeux avec un mélange de crainte et d’admiration pour cette montagne conique et iconique . Nous voilà partis en voiture vers le Mont Serein à 1400 m d’altitude ; le beau temps est de la partie et de belles couleurs d’automne nous accueillent.
C’est parti pour l’ascension, d’abord en sous-bois moitié conifères et moitié feuillus puis cette végétation devient clairsemée et nous montons peu à peu à travers une steppe caillouteuse.La pente est telle qu’on ne voit jamais le sommet et l’arrivée se fait presque par surprise à travers des ” pierriers ” ; ça y est, on y est ! L’émotion est grande, le site est grandiose et la vue exceptionnelle Nous restons longtemps au sommet avec une sensation de ” conquête ” alors que nous ne sommes pas seuls : nombreux promeneurs, cyclistes, motards et finalement, peu de randonneurs. L’émetteur de télévision nous écrase par sa dimension et nous immortalisons ces instants par quelques belles photos. La vue lointaine est un peu floue, à cause d’un petit voile d’altitude ; nous ne verrons pas Montpellier, à 130 km à vol d’oiseau du Ventoux ; nous sommes pourtant à 1909 m d’altitude. Et oui, lui aussi a perdu 3 m au dernier comptage ; la mer monte! Nous entamons la descente à travers un interminable “pierrier”, immortalisé par la retransmission de l’arrivée de l’étape du Tour de France. Puis après un copieux pique-nique  nous descendons à travers des bois entrecoupés à intervalles réguliers par d’énormes goulets de déjection très impressionnants à voir et à traverser !
Retour au Mont Serein avec l’impression d’une  mission accomplie”; ils nombreux sont ceux (dont moi ) qui n’étaient jamais monté au Ventoux .Une journée mémorable : 15 km et 750 m de dénivelé positif cumulé ; dénivelé négatif non calculé. Merci à Michel et à ses deux assistants ” reconnaisseurs ” Jean_Luc et Alain .

Christian ROUX
Photos: Christian ROUX

 

Je tiens tout d’abord à remercier tous les participants , randonneurs et collaborateurs pour votre persévérance tout au long de ce séjour et particulièrement sur cette randonnée, où dans les difficultés tout le monde a été solidaire et ça, c’est remarquable.
Ce massif se découpe en deux parties, les dentelles Sarrasines et les dentelles de Montmirail (petites et grandes), nous en ferons le tour complet.
Nous sommes partis du village de Lafare, en direction des dentelles Sarrasines, mais pour y accéder, il faut franchir une porte faite de gros blocs de pierre empilés sur une dizaine de mètres de hauteur, une fois escaladée, par le domaine de Cassan une montée de 250 m de dénivelée et nous voilà au pied du massif, bien échauffés.Il n’y a plus qu’à cheminer parmi tous ces monticules de roche, on a tout utilisé, les mains et les pieds pour grimper et avancer et parfois les fesses pour freiner.
Nous sommes passés au pied de la dent du Turc où se trouve cette fameuse chambre du Turc où j’espérais que quelqu’un’ aille la visiter, pas de volontaire. 
Cette appellation mérite un peu d’historique. “En 787 au Moyen-Âge, les Sarrasins occupant la région et ayant conclu des alliances avec les provençaux, ont longtemps résisté aux Francs. Des fortifications dont cette chambre du turc ont servi de poste d’observation et d’abri pour le guetteur. À voir “Video sur Youtube”geocoaching la dent du turc”
Il est l’heure du déjeuner, servi sous un soleil radieux , un ciel azur, avec un dessert digne d’un grand chef (Alain) accompagné d’un petit vin bu avec modération.
Une descente dans les éboulis niveau piste rouge nous a conduit à la table d’orientation du Rocher du Midi, magnifique vue sur le vignoble de Gigondas et la plaine du Rhône. Le retour se fera par le col de l’Aslau, toujours au pied des falaises mais cette fois celles de Montmirail, différentes par le découpage mais  aussi belles avec ces falaises renommées pour l’escalade(Clapis).
Une descente assez difficile pour notre attention et nos jambes en coton nous a ramené à nos voitures, une petite bière (de la brasserie JJK) nous a ravigoté pour rejoindre notre gîte à Malaucene.

Michel BEYNET

Randonnée

Dimanche 6 octobre 2019: Pégairolles-de-Buèges “Le Monthaut”

Publié le

Animateur: Luc ROUGES

16 randonneurs (7 hommes, 9 femmes). Nous traversons  Pégairolles-de-Buèges endormi, notamment la rue en escaliers bien nommée « Cope Cambes », puis nous sommes dans la vallée du Pontel avec ses buis bien verts, puis des houx. Luc nous explique que les feuilles du bas avaient plus d’épines que les feuilles du haut comme protection contre les animaux qui pourraient les brouter (comme les chênes verts). La pause repas se fait dans les ruines du Mas d’Agre pour se protéger du vent ! Là un randonneur vient s’enquérir de notre trajet et nous raconte que son épouse avait poussé des hurlements lors de l’ascension du Pioch Haut. Ces messieurs nous disent alors que la montée étant très raide, il fallait marcher à quatre pattes et s’accrocher avec les mains. Ils nous attendaient donc au tournant mais le franchissement des ressauts rocheux s’est déroulé peut-être laborieusement mais sans hurlements…Arrivés au sommet du Pioch Haut, traversée sur la crête avec quelques belles rafales de vent puis des rocs d’Aucelous, un secteur dolomitique, enfin une descente entre bruyères (callune) et arbousiers couverts de baies qui commencent à mûrir. Au retour sur le parking,  Irène nous a régalés en fêtant son anniversaire !

Merci à Irène et Luc pour cette belle journée

Mireille QUINTANE

Diaporama  : Jacques GROSSE Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

Notre chaman Luc (voir la photo prise aux gorges de la Vis il y quelques mois) nous a emmené dans des sentiers de chèvres (perso j’aime bien ça !). Il avait dû faire trop d’incantations aux dieux et particulièrement à Éole, car le vent nous a accompagné toute la journée ! Peut_être aussi n’a-t-il pas mangé que des arbouses mais aussi quelques fruits des filaires (Phillyrea), arbuste de la famille des oliviers, car il m’a aussi affirmé avoir vu un dromadaire ! … j’ai pris la photo, si vous ne le trouvez pas, vous vous ferez une idée sur sa santé mentale.
Pour ce qui est des hurlements, il me semble en avoir entendu, ou alors c’était le vent dans les rochers ?
Très belle randonnée, merci Luc
Merci aussi à Irène pour la collation à l’arrivée, Bon anniversaire !


JJK ( Jean-Jacques KELNER)

Diaporama  : Jean-Jacques KELNER Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

Le chaman