Randonnée

La Côte Vermeille

Séjour randonnée sur La Côte Vermeille du jeudi 17 au lundi 21 septembre 2020

Organisateur : Michel BONNET
Guides : Michel BONNET & Michel BEYNET 

Jeudi 17 septembre: Port-Vendres “Le sentier des redoutes” et ” Le sentier des Elmes”

Nous sommes 27 à partir à l’assaut du « sentier des redoutes » pour une reprise de notre saison de marche toute en douceur !!!??? Au fil de la matinée, le soleil, la chaleur et le terrain accidenté ont provoqué une élongation de notre colonne ; du coup, la distanciation sociale imposée par les mesures sanitaires s’est faite naturellement. La pause déjeuner sous les pins à l’entrée de l’anse de Paulilles a été la bienvenue et conviviale. La mer nous faisait envie, mais il a fallu repartir pour parcourir le site de l’ancienne poudrerie et un atelier de restauration de barques catalanes. Le retour par le « sentier des Elmes » nous a fait découvrir l’arrière-pays avec ses vignes en terrasses (dont la production a été dégustée quelques heures plus tard).
Pour une première journée, le moral des troupes est resté au beau fixe, nous sommes prêts à recommencer le lendemain : nous sommes bien échauffés, les 400 mètres de dénivelée s’étant transformés en 600 et les 14 km en 16 km !

Charline KELNER, Patricia NAURY, Mireille QUINTANE, Maryse VEDEL

 


Vendredi 18 septembre
: Chateau de Valmy ” La tour de Massane”

Une belle randonnée au départ du château de Valmy avec de belles vues sur la mer au pied du massif des Albères où nous assistons aux vendanges faites à la main : cépage grenache sur ceps en forme de gobelet. En direction de la tour de Massane, nous nous engageons pour une montée de 7 km à travers de superbes sous-bois de chênes liège, de houx déjà bien chargés de leurs boules rouges. Parcours pas facile pour tous, mais quel plaisir à notre arrivée en haut de la tour, le panorama est un des plus beaux de la plaine Roussillonnaise et de la côte vermeille. Elle culmine à 793m – ancienne tour de guet, mise en place par les Rois de Majorque. Le repas a été venté. Béa à trouvé refuge entre Jean-Luc et Bébert pour se protéger. Nous allons attaquer la descente sur le sentier qui nous mène à la chapelle St Laurent du Mont, sanctuaire romain du 12ème siècle qui à servi un temps aux réfugiés Espagnols, puis de bergerie et rénovée en 1980 par des bénévoles. Arrivée au château de Valmy.
Une randonnée très sportive : 14 km – dénivelé : 850m.

Béatrix LAUGIER


Samedi 19 septembre
: Banyuls – Cerbère.

Du parking de la gare SNCF de Banyuls, la traversée de la ville pour aller vers le port nous fait parcourir les petites rues en pente et découvrir des œuvres du sculpteur local MAILLOL (1861-1944) : jeune fille allongée (1921). Départ de l’Observatoire océanographique pour suivre le sentier du littoral qui grimpe, descend, regrimpe par de nouveaux escaliers naturels dans les rochers… De beaux paysages et panoramas sur des criques aux eaux transparentes, mais aïe les gambettes !!! Pique-nique en chemin sur une plage puis le sentier s’approche de Cerbère. En longeant la Réserve naturelle de Banyuls-Cerbère, les caps ont des formes variées d’animaux selon l’imagination de chacun.Enfin, Cerbère !!! A l’entrée l’hôtel Art-Déco « le paquebot » nous accueille avant la descente vers le port. Puis une petite halte bien méritée. Michel nous donne l’explication du métier de « transbordeuses ». Du fait de la différence d’écartement des roues, des femmes transbordaient les oranges entre les wagons espagnols et les wagons français.La montée vers la gare SNCF se fait par des tunnels très décorés. Le retour en train de Cerbère à Banyuls (6mn) nous a évité de la fatigue et la pluie en fin de journée. Mais quand même, le moment convivial du soir dehors est maintenu car la pluie avait cessé. Une belle journée.

Annie BORD


Dimanche 20 septembre
: “La tour de Madeloc”

La dernière randonnée du séjour se fait au départ de l’ermitage de Notre Dame de la Consolation. Tout de suite derrière l’ermitage, le sentier est raide et s’élève rapidement dans la rocaille pour atteindre les hauteurs au-dessus de la Côte Vermeille. Un magnifique paysage s’étale à nos pieds avec la vue sur Collioure et le fort Saint- Elme.  Nous suivons le sentier de crêtes jusqu’à la batterie de Taillefer et nous avons maintenant à l’horizon le pic avec à son sommet la tour de la Madeloc. Le chemin monte dans la garrigue où fleurissent les genêts, en surplomb de Port-Vendres. Un dernier effort et nous atteignons la tour de la Madeloc (altitude 656 m) sur son éperon rocheux.  Autrefois elle faisait partie d’un ensemble de tours de guet mises en place par les rois de Majorque au cours du XIIIe siècle. Ainsi pas moins d’une vingtaine de tours permettaient d’alerter. Les signaux lumineux de nuit ou de fumé de jour, étaient propagés de tour en tour.  Aujourd’hui la tour Madeloc sert toujours à transmettre des signaux mais télévisuels. Aussi ne soyez pas étonnés du nombre important d’antennes, transformateurs et câbles installés directement sur la tour ou à proximité immédiate. Impossible de monter dans la tour mais le petit plateau à ses pieds offre un panorama à couper le souffle à quasiment 360 degrés. De là, un beau panorama sur la côte. Nous commençons la descente en balcon sur la méditerranée. Nous continuons vers la Batterie des 500 au-dessus de Banyuls-sur Mer où nous déjeunons face à la mer. Le retour se fait en suivant ensuite le GR10 qui passe devant les caves Reig en ruines pour atteindre le col de Vallauria. C’est ensuite par le “chemin de l’eau” que nous continuons vers le col de la Serra. Au loin, nous apercevons la tour de la Massane et nous nous dirigeons vers l’ermitage pour clore cette belle journée.
Cependant une telle randonnée se mérite, mon récit occulte un peu les efforts consentis par le groupe auquel je tire mon chapeau.

René POHL

 

Lundi 21 septembre : “Argelès sur mer – Colliure”

C’est déjà le dernier jour sur la côte Vermeille. En bonne compagnie, le temps passe vite ! C’est notre dernier petit déjeuner masqué. Aujourd’hui pas de marche. Après avoir sculpté nos mollets, nous allons « muscler «  nos neurones car Michel nous a réservé une visite du « musée de la Retirada » à Argelès sur Mer. Celui-ci évoque le camp de réfugiés espagnols républicains qui fuyaient la dictature de Franco. Ce rappel historique permet de saisir l’horreur de cette époque. Puis tous ensemble, nous dirigeons vers la promenade du front de mer où a lieu une exposition de « photos géantes à ciel ouvert » sur le thème de la faune marine, des îles lointaines et leurs habitants. C’est l’association « Regard du Vivant » qui a collaboré avec la ville d’Argelès sur Mer pour la présentation de cette magnifique expo. Un dernier casse-croûte face à la mer avant de nous diriger vers Collioure, cet ancien village de pêcheurs, aux ruelles pittoresques, étroites et colorées. Nous flânons « masqués » vers la digue du port pour profiter des meilleurs points de vue sur l’anse de Collioure et le Château Royal. Un dernier moment de liberté permet aux uns et aux autres de faire les derniers achats ou de découvrir le « chemin du fauvisme » rappelant le séjour de nombreux peintres du 20ème siècle.

Merci aux « Michel » pour cet agréable séjour. Cette souffrance partagée (hé oui), ces réunions joyeuses, ces repas pris en commun, cette convivialité, font que ces séjours sont toujours très appréciés.

Francette POHL

Reportage photo: JJK & RPL
Cliquez sur la photo
– En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
– En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
– Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

Le mot des “petits nouveaux”

Le séjour sur la Côte Vermeille était le premier que j’effectuais avec la Marche à Suivre. Je connaissais déjà une bonne partie de l’équipe pour avoir fait plusieurs randonnées certains dimanches et jeudis depuis septembre 2016, et participé aussi à quelques soirées K ou galettes. J’ai bien apprécié ce séjour, en particulier la convivialité de l’équipe et la qualité des randonnées.
Merci aux 2 Michel pour cette belle organisation. Merci à la Marche à Suivre pour la bonne ambiance.
A bientôt.

Anne GORNES

Pour nous aussi, ce fut une première et la Côte Vermeille, nous ne la connaissions pas autrement qu’en l’empruntant en direction de l’Espagne.De ce séjour, nous gardons évidement les magnifiques images issues de la rencontre de la montagne pyrénéenne et de la Méditerranée. Vu du haut, ce fut parfois grandiose… Merci à Jean-Jacques pour les photos. Du groupe, nous en connaissions quelques membres rencontrés au cours des marches du mardi ou du jeudi. Un groupe plutôt « affuté » à la chose de la marche. D’aucun dirait un peu trop par rapport à mon niveau du début…
Vers la fin, l’ultime effort de ma part, s’est terminé par un atterrissage sur la personne d’Annita la bien nommée. Je veux ici préciser que c’est « un atterrissage non coupable »…Mon meilleur plaidoyer : c’est Annita…elle n’a rien senti.
Merci à tous pour votre accueil bienveillant et aux organisateurs pour leur générosité.
A bientôt sur les sentes de l’Hérault.                           

Maryse & Aîssa MENTFAKH

Reportage photo: Jean-Paul Landrieux
Cliquez sur la photo
– En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
– En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
– Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

 

2 réflexions au sujet de « La Côte Vermeille »

  1. Super cool le nouvel outil cela fait très pro.j aime beaucoup .comme dit Jacques un peu rapide le défilement on aimerait s’attarder un peu plus peut être cela peut se corriger? bravo et merci pour le rendu.

  2. On n’arrête pas le progrès!
    L’outil, nouveau de Mireille est très intéressant. J’apprécie la visualisation du profil de la rando et la possibilité de passer en plein écran mais aussi les infos finales : dénivelé, distance, durée. La vitesse de défilement est peut-être un peu rapide.
    Conseil : pour ces vidéos ou les diaporamas, les regarder plein écran sur PC … plutôt que sur le petit écran de votre smartphone.

Laisser un commentaire