Randonnée

Séjour randonnée dans le Vercors

Du jeudi 12 au lundi  16 septembre 2019
Animateur: Michel BONNET
 
Jeudi 12 septembre : Vallon de Combau – Tête Chevalière

Presque arrivés à destination voilà qu’un panneau nous indique “route fermée” ! 

Heureusement, ce n’était qu’une farce de la DDE!… qui nous a fait perdre une trentaine de minutes, ce qui aura de fâcheuses conséquences pour la fin de journée.

Finalement, arrivés au départ de la randonnée au lieu-dit “Fontaine des Prêtres” (1471 m) au bout de la vallée de Combau, nous avons mangé notre pique-nique avant de démarrer la randonnée du jour.

Au début un cheminement agréable en sous-bois puis dans les alpages, pour arriver sur une superbe vue du pic de l’Aiguille (en forme de molaire), et sur des massifs plus lointains (Devoluy…) La suite à été un peu plus rude : une bonne grimpée à couper le souffle (un échauffement et prémices de la suite du séjour) avant d’arriver au bord de beaux à-pics aux sommets de falaises impressionnantes. L’ascension finale de la Tête Chevalière, sommet herbeux de 1951 m qui était le but de la rando, n’a été qu’une formalité. Après un petit temps de repos, la descente dans les pâturages et rochers nous a permis de voir des moutons, vaches, chevaux et quelques marmottes. Nous ne sommes pas parvenus à rattraper notre retard, et c’est donc avec tristesse que nous oublierons les bulles de Die et les ruelles de la vieille ville, … Merci la DDE ! Mais ce n’était pas l’objectif principal que nous étions venu chercher, il nous restera dans nos souvenirs les 11 km et les 600 m de dénivelés ponctués de magnifiques panoramas.

Merci les Mich-Mich !
La voiture 6 : Danielle, Jean-Luc, Charline , Jean-Jacques.

 

Diaporama  : JJ KELNER , Alain MICHALSKI, RPL. Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

 

Vendredi 13 septembre : Font d’Urle – Puyde La Gagère


Le départ de la randonnée se fait au col de la Chau. La première montée emprunte une piste de raquettes traversant une forêt de pins et de hêtres. Nous arrivons sur un plateau. Notre chemin descend vers le village de Font d’Urle, une station de ski de fond et de raquettes. Sa particularité : une piste de course de chevaux sur glace. Nous continuons le chemin du Karst sur le plateau calcaire qui nous permet de découvrir la glacière de Font d’ Urle. Ensuite nous empruntons le sentier des crêtes avec une vue magnifique sur le cirque de Quint où nous apercevons de nombreux rapaces. Nous cheminons le long des alpages , montée abrupte, passage le long de crevasses et des scialets ( entrée d’un réseau souterrain recueillant les eaux du plateau). Altitude 1650m. Arrêt repas au Puy de la Gagère en compagnie des choucas. Descente rapide sur le GR qui nous mène aux scialets des  cloches. Retour par la forêt où nous dégustons les dernières framboises sauvages.  Puis visite guidée du Mémorial de la Résistance. Promenade dans Vassieux-en-Vercors, village martyr , devenu par la suite le quatrième village des cinq collectivités civiles françaises élevées au rang de Compagnon de la Libération. 14 ,5 km, dénivelé 600m.
La voiture 2 : Philippe, Thérèse , Marylène, Patricia

 

Diaporama  : JJ KELNER , Alain MICHALSKI, RPL. Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

 

Samedi 14 septembre : Plaine d’Herbouilly – Plateau de Chateau  Julien & Valchevrière

La journée démarre avec du beau temps et la forme pour tous. Nous quittons la Drôme en direction du plateau d’Herbouilly pour rentrer en Isère avec ses belles forêts de résineux. Du parking du chalet de Chalimont, nous nous engageons sur un chemin forestier où nous ramassons quelques cèpes puis traversons la prairie. Équipés de guêtres et de pantalons longs  pensant traverser une “pampa”, nous marchons finalement au milieu des colchiques sur une prairie rase. Une dure ascension du Pas de la Sambue puis passage au scialet (aven) de Malaterre jusqu’au belvédère de Château Julien. L’heure avançant, l’appétit venant, nous rejoignons le parking où nous attendent les pique-niques. L’après-midi nous allons visiter le Belvédère et le hameau de Valchevrieres, un village martyr de la Résistance le 23 juillet 1944. Visite silencieuse et émouvante des vestiges de ces événements tragiques. La journée se termine à La Chapelle-en Vercors avec la visite de la cour des fusillés, triste témoignage de la barbarie nazie. Encore une bonne journée de marche de 17 km et 580 m de dénivelé. Les muscles endoloris se détendent avec un grand plaisir dans la piscine accueillante du VVF le Piroulet où nous logeons.

La voiture 3 (Albert , Alain , Maryse, Hélène)

Diaporama  : JJ KELNER , Alain MICHALSKI, RPL. Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

 

 
Dimanche 15 septembre : But de Saint-Genix & But de l’Aiglette

Au programme 17 km et 660 m de dénivelé. Le temps est magnifique au  départ de la baraque forestière du Lauset. Lors d’un passage en sous-bois dans la combe de Gaza, nous découvrons d’énormes fourmilières. L’arrivée sur la crête sur le point culminant du Pas de Bouillanain  (1444m) nous offre un point de vue superbe sur la forêt et cirque de Quint. La montée vers But Saint-Genix ( 1643 m ) s’effectue en sous-bois, un gâteau porte son nom. Le passage au col de Vassieux continue par une grande montée difficile sur But de l’Aiglette (1524 m ( Aux rochers de Chironne (1493 m) le repas est perturbé par un patou intéressé par nos restes. Quelques-uns s’en vont admirer des vautours fauves nichés dans une falaise proche. La descente par des pistes aux couleurs automnales croisent le GR pays tours du Vercors. En forêt : citation mémotechnique de JJK : le Charme d’Adam est d’Hêtre à poil.

La voiture 4 : Christian, Marie, Nadine,  Jacqueline )

Diaporama  : JJ KELNER , Alain MICHALSKI, RPL. Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)

 

 

Lundi 16 septembre : Le Canyon des Gueulards & la chute de la Druise

Ce vendredi 16 septembre, nous rejoignons Omblèze. Après avoir garé les véhicules près du restaurant du moulin de la Pipe et de la cascade de la Pissoire, nous grimpons un petit sentier pour nous engager dans le Canyon des Gueulards entre deux falaises étroites. Il est envahi d’une nuée de papillons blancs descendants de la pyrale (mangeuse des buis). Le sentier est bordé de troncs dénudés, c’est une désolation ! Nous cheminons à l’ombre : des échelles scellées dans la roche et des cordes nous facilitent les passages délicats. Des pierres savamment empilées et des branches déposées contre la paroi comme pour la soutenir ponctuent les espaces : du Land-Art en somme. Après deux km, nous sortons de ce canyon et prenons une longue piste descendante qui nous conduit aux  voitures.

Après le pique-nique, nous prenons le sentier abrupt  à flanc  de falaise pour voir la Chute de la Druise : cascade de 72 m alimentée par la Gervanne. Un bain de pieds très très rafraîchissant est aussitôt fait, les plus téméraires ont mis le maillot …mais ne l’ont pas mouillé ! Le séjour s’est achevé sur une dernière merveille, cependant nous devons  déjà rentrer sur Saint-Georges d’Orques.

La voiture 5 : Myriam – Annita – Francette – René

Mon appréciation perso:

Je voudrais vous dire combien ce séjour m’a emballée.. Ce n’était pas gagné car dès la première difficulté, je me suis demandé ce que je faisais là, pourquoi j’avais dit oui ! La cotation P2T3 signifie bel et bien – un peu – beaucoup- de difficultés mais après avoir tiré la langue, pesté devant cette côte qui n’en finissait pas, la récompense fut belle et déjà je ne pensais plus à ma douleur. J’ai vu des panoramas à  couper le souffle. J’ai été grisée par ce sentiment d’être au dessus du monde, j’ai oublié tous les tracas du quotidien et j’ai partagé de forts moments plus ou moins difficiles : marches, grimpes, piscine, jeux, repas,  bla-bla-bla….
Merci à vous tous pour votre soutien.
Merci à Myriam qui m’a véhiculée avec sérénité.
Merci chers Michel pour votre organisation.
Merci à la Marche à Suivre
Annita C

Tous les paramètres étaient présents pour que ce séjour dans le Vercors soit une réelle réussite : températures idéales, routes vertigineuses, paysages grandioses et exceptionnels. Nous avons allié l’effort (hé oui – 3200 mètres de dénivelé en 4 jours, cela ne se fait pas comme ça !) et les visites culturelles de la région (les lieux de mémoire de la Résistance marqués par  la barbarie nazie).
Un grand merci à nos deux gentils organisateurs, en attendant les projets de l’année prochaine.
Francette

Diaporama  : JJ KELNER , Alain MICHALSKI, RPL. Cliquez sur la photo
En cliquant sur la photo: Vous avez accès aux photos qui seront sur le site de la MàS.
En cliquant sur la première photo, vous lancez le diaporama. 
Le symbole « 3 points superposés » en haut à droite donne accès à d’autres options  (télécharger etc)


Une réflexion au sujet de « Séjour randonnée dans le Vercors »

  1. Séjour Vercors 09/2019
    Une rentrée bien chargée ne m’a pas permis d’être des vôtres et de revisiter ce joli Vercors proposé par les Michel. J’en garde de très bons souvenirs, en particulier le secteur du Mont Aiguille, dont l’escalade ne laisse pas indifférent.
    Quand on lit les commentaires et que l’on regarde les photos, on se doute que tout le monde est revenu enchanté. Bravo les rédacteurs, rédactrices et photographes.
    Jean-Paul

Laisser un commentaire